mardi 23 décembre 2014

Grandir Autrement // Projection N°2 : Loczy, une école de civilisation

Nous pouvons déjà annoncer le deuxième film du cycle "Grandir Autrement" à Mains d'Oeuvres : 

Projection du film
«Lóczy, une école de civilisation»

de Bernard Martino, 
Le mercredi 4 février 2015 à 20h(salle Star Trek)

«Dans la pouponnière de la rue Lóczy, devenue crèche aujourd’hui,
un petit garçon s’apprête à rejoindre les autres. Derrière lui, il y a des adultes qui ont collectivement compris et adopté un principe facile à énoncer mais difficile à respecter : ne jamais accepter que la logique du collectif et les contraintes qu’il impose ne prenne le pas sur les besoins particuliers de chaque individu.»

"Entre 1982 et aujourd’hui, Bernard MARTINO, cinéaste et auteur de la série « le bébé est une personne », s’est rendu très souvent à Lòczy. Il est devenu un familier des lieux, le seul qui ait jamais eu le droit de filmer partout en toute liberté ; qui se soit entretenu longuement tant avec les pédagogues et les nurses qu’avec les anciens de la pouponnière.
Venant après « Lòczy, une maison pour grandir », ce nouveau film constitue un outil indispensable pour approfondir l’analyse, la réflexion et la compréhension de ce lieu hors du commun,qui nous impose de penser l’accueil et l’éducation des jeunes enfants dans une perspective humaniste."

Nous avons demandé pour l'occasion à Claire Belargent, psychologue, membre de l'association Pikler-Loczy, de venir répondre à nos/ vos questions à l'issue de la projection.

Le tarif est laissée libre à l'appréciation de chacun. Nous reversons le montant de la recette à l'association Pikler-Loczy de France.

Les projections sont accueillies par Mains d'Oeuvres, à l'adresse : 1, rue Charles Garnier
93400 Saint-Ouen (Métro Garibaldi, ligne 13, ou Métro Porte de Clignancourt, ligne 4)

Vous pouvez réserver votre place ici :
http://www.mainsdoeuvres.org/Lockzy-une-maison-pour-grandir.html


Les prochaines projections seront : 
Mercredi 4 mars : «Quels enfants laisserons-nous à la planète?»
Un documentaire de Anne Barth. 
Mercredi 1er avril : «Un autre chemin vers l’école»
Un documentaire de Guy Beauché.


mercredi 17 décembre 2014

atelier "Le sommeil de l'enfant" / Mercredi 14 janvier 2015

L'atelier de Janvier est consacré au sommeil de l'enfant. 

Réveils nocturnes de l’enfant ? Problèmes de sommeil chez le bébé? Qu’est-ce qu’un sommeil «normal» ? Un atelier pour mieux connaître les cycles de sommeil propres à chaque tranche d’âge, découvrir d’autres pratiques, ici et à travers le monde, et poser ses questions sur le sommeil.

Avec Claude-Suzanne Didierjean-Jouveau, auteure de « ne pleure plus, bébé» et «partager le sommeil de son enfant» (Jouvence, 2008) (ces livres seront proposés à la vente sur place)

Inscription auprès de Laurène : ateliers.parentaudoniens@gmail.com

Date : Mercredi 14 janvier 2015
Heure : 20h

Lieu : Crèche Parentale les Microdoniens
53, rue Albert Dhalenne 93400 Saint-Ouen

Tarif : 5€


mardi 9 décembre 2014

Visite du jardin d'enfants Eos à Buxelles

Lors d’un séjour Bruxellois, nous avons rencontré Anne-Bénedicte, la toute jeune directrice de l’école Eos (Ecole à Orientation Steiner) qui a ouvert ses portes en septembre.

L’occasion de nous exposer son parcours et le chemin emprunté pour créer cette petite école chaleureuse. Car ce qui nous a marqué en entrant dans la classe, ou plutôt dans la cuisine, car c’est par ici que commence la visite, c’est déjà l’odeur de pain chaud et l’accueil de Florence, la jardinière d’enfants. 

Si les enfants sont rentrés en cette fin d’après-midi, il est néanmoins aisé de les imaginer évoluer et grandir dans cet espace. Chaque jouet est soigneusement disposé et laissé à portée de mains. Ici, pas de plastique, mais des panières qui contiennent des éléments naturels (mousse, écorces de bois, bâtonnets, pomme de pin…) qui servent à construire des décors où des personnages de bois bruts, visiblement fabriqués à la mains, évoluent dans des saynètes hivernales (ici la préparation de la Saint-Nicolas)
Dans le dortoir aux couleurs pastels, chaque enfant dispose d’une peau de mouton et d’une petite cloison mobile en tissu, qui garantit l’intimité de chacun. Le lien à la nature est constamment présent.
Les enfants accueillis ont entre 3 et 6 ans, il s’agit donc d’un jardin d’enfants. Ouverte avec 15 enfants en septembre 2014, ils seront bientôt le double, en janvier 2015, tant les inscriptions sont nombreuses. L’année prochaine, il est prévu l’ouverture d’une classe « primaire », à partir de 7 ans. 

Anne-Bénedicte, nous expose sa déception quand au système scolaire traditionnel, qui a motivé sa recherche vers une autre pédagogie. Elle recrute alors quelques parents motivés au sein de la classe maternelle de sa fille. La rencontre avec la jardinière d’enfant, qui devient un des membres fondateurs, lui permet de monter une association sans but lucratif. Le projet dépend grandement de la jardinière d’enfant car c’est elle qui s’occupe intégralement du « programme » de la classe : poèmes, chants, danse (eurythmie), préparation du pain, activités artistiques, manuelles … c’est vraiment grâce à elle que tout prend forme ! Enfin, son mari, et un spécialiste de la sociocratie apporteront un œil averti sur la répartition des tâches et la faisabilité globale.

La recherche de local peut commencer  ! Et la recherche des futurs candidats aussi !Afin d’expliquer au mieux ce qu’est la pédagogie, elle organise 4 conférences où de nombreux parents peuvent trouver des réponses concrètes à leurs questions.

L’association ne reçoit aucune réponse positive à leurs demandes de subventions et est, par chance,  aidée par mécénat privé. Le crowdfunding. Un plan financier très détaillé leur permet d’évaluer le droit d’inscription à 100€, puis une inscription mensuelle de 350€ (qui couvre les frais de chauffage, bail, loyer, salaires des jardinières d’enfants…). Malgré cela la contribution seule des parents ne suffit pas à couvrir tous les frais, et un organisme de crédit coopératif leur accorde un prêt. 
Les parents sont néanmoins mis à contribution et sont sollicités pour divers aménagements, petits travaux, nettoyage, et s’occupent de faire la soupe !
En effet, si la jardinière d’enfant fait le pain, épluche les fruits, ou fait la compote avec les enfants, chacun amène son repas, et les parents alternent la préparation de la soupe en hiver. En Belgique, il est très commun de déjeuner d’un sandwich, ou un repas froid léger, et les enfants sont habitués, en école traditionnelle, ou alternative, à amener leurs « lunchbox » faites maison. C’est aussi un moyen de manger sainement, d’un repas préparé par ses parents. 

Si l’école est loin d’être finie d’aménager, selon sa directrice, elle passe beaucoup de temps à peaufiner le projet de création d’un jardin, et à rendre l’ensemble plus harmonieux. Dans tous les cas, même si elle ne cache pas la complexité de ce projet, elle trouve satisfaction et raison lorsqu’elle y voit les enfants heureux à nouveau de venir apprendre en ces lieux. 

Pour en savoir plus sur cette école : http://www.ecolesteinerbruxelles.net/













dimanche 30 novembre 2014

Marché de Noël à l'école Perceval

Ce samedi, nous nous sommes rendus au Marché de Noël de l'école Perceval à Chatou. Ce qui nous interressait, au delà de l'après-midi festive qui s'annonçait, c'était de pouvoir se rendre dans une école Steiner Waldorf. Cette pédagogie nous intrigue tant par son engagement écologique, que par ces différents outils pédagogiques. 



En effet, une part importante est laissée aux activités artistiques, les jouets sont très simples, et toujours en matières naturelles. 

"Chaque jour, au moins deux heures sont consacrées aux jeux libres. Les jouets proposés sont constitués de matériaux naturels, de façon à stimuler le sens du toucher, et presque toujours réalisés à la main par les parents ou les enseignants : poupées de tissu et de laine, maison et animaux de la ferme en bois et en tissu, cheval à bascule en bois, dînette en métal…"

La nature est une source d'inspiration et les fêtes de saisons aident les enfants à se connecter aux rythmes de la nature :

"Nous accordons beaucoup d’importance aux fêtes et aux cérémonies : elles servent à relier l’humanité aux rythmes de la nature. Les fêtes trouvent leurs origines dans les anciennes cultures, même si elles ont évolué avec le temps. Marquer par des célébrations festives les ambiances des différentes saisons de l’année enrichit la vie de l’âme. " 

Selon Rudolf Steiner, son créateur, le fait de laisser à l’enfant le temps de vivre pleinement son enfance, de jouer, de se construire, va permettre à l’humain en lui d’accéder à son plus haut potentiel.

Si nous n'avons pas visité spécifiquement la partie "jardin d'enfants", nous n'avons pas été déçues par la visite ! Une odeur d'épices flotte dans l'air, les enfants de tout âge et de toutes langues courrent et jouent au ballon, d'autres tiennent fièrement le stand de créations réalisées par eux-même... Nous assisterons à un très joli spectacle de marionnettes racontant le périple d'un escargot dans un décor réalisé avec des branchages et de la végétation, mais dont nous ne verrons pas la fin car nos petites (2 ans) s'impatienteront avant la fin !



Pour en savoir un peu plus sur cette pédagogie, il y a cette vidéo très amusante qui peut servir d'introduction : 




vendredi 28 novembre 2014

Noël solidaire au Grand Parc de Saint-Ouen

Le samedi 6 et le dimanche 7 décembre 2014, le Tipi sera présent au Grand Parc de Saint-Ouen. Le programme des festivités a été proposé par des associations de la ville : Educ’écolo, Blue marguerite, A2C3D, Le Tipi, Atelier solidaire, des fils et des idées, le SEL, les Microdoniens, APEIS, Femmes Solidaires…

Nous tiendrons un stand de boissons, café, thé, chai tea, jus de fruits, et petits gateaux, et proposerons à la vente des porte-poupées "mei-tai", tabliers pour enfants,  et des figurines au crochet cousus avec amour par les plus motivés d'entre nous. Le bénéfice servira à financer la diffusion des films pour les projections "Grandir Autrement à Saint-Ouen"





Atelier formation aux massages pour bébés et jeunes enfants

Atelier de formation aux massages pour bébés et jeunes enfants
à la crèche parentale les Microdoniens
le mercredi 10 décembre à 20H


jeudi 20 novembre 2014

Grandir Autrement #1 // Cycle de projections-discussions à Mains D'œuvres

Nous sommes très fiers de vous annoncer enfin ce sur quoi on travaillait depuis un moment. Nous organisons, en collaboration avec Mains d'Oeuvres, un cycle de projections-discussions autour du thème "Grandir Autrement". 
Nous avons eu envie de proposer ces films qui posent un autre regard sur l’enfance, sur l’éducation, sur la construction d’un individu lorsqu’on le regarde grandir avec bienveillance et empathie à chaque nouvelle étape, depuis sa naissance ; et pendant la totalité de son parcours en collectivité, depuis la crèche et jusqu’à l’école. Chacun des films est suivi d’une discussion avec un(e) intervenant(e). 

Première projection le mercredi 7 janvier 2015 à 20h (salle Star Trek)

Nous avons choisi pour ouvrir le bal, de parler de la naissance en plateau technique ou à domicile, avec le film "Entre leurs mains" de Céline Darmayan. 

Comment considère-t-on la naissance et le corps de la femme aujourd’hui ? Quelle place laisse-t-on encore à l’humain dans l’acte de donner la vie ?
Muriel, Jacqueline, Sidonie et Cécile accompagnent des personnes qui souhaitent donner naissance à domicile. Ces sages-femmes nous invitent à découvrir leur pratique et leur vision de la venue au monde.
Les sages-femmes sont soumises à des pressions administratives sans cesse plus étouffantes, tendant à faire disparaitre une des dernières alternatives à l’accouchement médicalisé.



Nous avons demandé pour l'occasion à Paloma Chaumette, sage-femme libérale pratiquant l'accompagnement global de venir répondre à nos/ vos questions à l'issue de la projection.

Le tarif est laissée libre à l'appréciation de chacun. Nous reversons la moitié de la recette pour les droits de diffusion du film, puis l'autre moitié sera reversée à Paloma Chaumette pour son association. 

Les projections sont accueillies par Mains d'Oeuvres, lieu de création artistique à l'adresse : 1, rue Charles Garnier
93400 Saint-Ouen (Métro Garibaldi, ligne 13, ou Métro Porte de Clignancourt, ligne 4)



Les prochaines projections seront : 

Mercredi 4 Février : «Lóczy, une école de civilisation»
Un documentaire de Bernard MARTINO.
Mercredi 4 mars : «Quels enfants laisserons-nous à la planète?»
Un documentaire de Anne Barth. 
Mercredi 1er avril : «Un autre chemin vers l’école»
Un documentaire de Guy Beauché.

Nous espérons vous voir nombreux !

mercredi 19 novembre 2014

L'apprentissage informel, en crèche et après...



Nous avons vu récemment un film qui nous a beaucoup ému, et à fait naître quelques réflexions dans nos têtes de parents. Ce documentaire traite de la non-scolarisation, ou tout simplement de l'apprentissage informel. C'est à dire, celui que fait l'enfant spontanément, sans programme, selon ses envies, ses interêts du moment, et trouve autour de lui les informations pour assouvir sa curiosité, tant que l'adulte les reconnait et lui "répond" en proposant les activités en rapport. 
Ce n'est ni plus ni moins que le prolongement de la motricité libre et de la libre activité que beaucoup de crèches défendent (pendant le jeu libre, les adultes laissent aux enfants la possibilité de choisir leur activité et de décider par eux-mêmes du sens et de l’utilisation qu’ils veulent conférer aux jouets. Les enfants choisissent avec qui ils veulent jouer ou s’ils veulent observer en restant à l’écart du groupe, dans le respect des règles établies pour le groupe.) Ou bien, encore ce que défend Maria Montessori lorsqu'elle parle des périodes sensibles propres à chaque enfant. On retrouve aussi cette attention particulière à l'enfant dans pleins de courant d'éducations dites "alternatives" : Steiner-Waldorf, Freinet... En bref, offrir à l'enfant en l'écoutant et en l'observant, un environnement adapté, propice aux découvertes qu'il aura envie de faire à un moment décidé par lui-même et sans programme.

Ce film est visible au cinéma Saint-André des Arts, à Paris (Métro Saint-Michel).
(voir les dates ici)


Etre et devenir BA from pourquoi pas productions on Vimeo.

Afin d'en savoir plus, certains parents de l'asso se rendront ce samedi à la Cité des Sciences pour écouter le témoignage de Deirdre Bergeron sur le thème de l'apprentissage autonome.

(programme ici )

"Déirdre Bergeron, 33 ans, a fait l'expérience d'écoles publiques et alternatives (Waldorf) jusqu’à l'âge de douze ans. Son père, Léandre Bergeron, a renoncé à son poste de professeur d’université à Montréal pour s’installer dans une ferme et y devenir boulanger. Ses trois filles – Déirdre, Phèdre et Cassandre – y naîtront. Phèdre et Cassandre ne sont jamais allées à l'école."

"Une projection pour explorer les champs des possibles en éducation suivi d’un échange pour confronter les pratiques et partager des expériences. En présence de l’une des protagonistes du documentaire, Déidre Bergeron, qui témoigne de cette forme d’éducation."





Pour finir, voici une liste de livres sur les compétences des petits-enfants (0-3 ans), puis des plus grands (à partir de 3 ans) concernant les apprentissages autonomes, qui nous a été transmise par une institutrice de Saint-Ouen :


Parents futés bébés ravis - Ingrid Bayot
- Les compétences du nouveau-né - Dr Marie Thirion
regarde ton enfant est compétent - Jesper Juul

Les apprentissages autonomes – John Holt
- Comme des invitées de marque – Léandre Bergeron
- Et je ne suis jamais allé à l’école – André Stern
- Libres enfants de SummerHill – A.S. Neill

EDIT : la retranscription du témoignage de Deirdre Bergeron est en lecture ici (clic-clic !)


samedi 1 novembre 2014

Atelier naturopathie à la crèche parentale des Microdoniens

Atelier Naturopathie // la pharmacie naturelle pour enfants, à la crèche parentale des Microdoniens. 53 rue Albert Dhalenne 93400 Saint-Ouen




EDIT : Un mini CR de cet atelier qui a beaucoup interressé !

Qu’est ce que la naturopathie :
Candice commence par expliquer que la naturopathie est l’ensemble des remèdes proposés pour prévenir et équilibrer le fonctionnement de l’organisme de manière « naturelle ». Ce n’est pas une médecine tout à fait nouvelle, puisque, dans ce cas, la naturopathie fait référence à HIPPOCRATE, médecin grec (vers 460 – vers 370 avant J.-C.).

Elle ne se substitut pas aux visites chez le médecin (généraliste
ou pédiatre, il est à choisir avant tout selon si on le souhaite homéopathe, allopathe..etc). La naturopathie aide et prévient, mais en cas de maladie grave, elle ne remplacera pas la médecine allopathique. C’est juste que les antibiotiques seront plus efficaces s’ils doivent être utilisé occasionnellement, plutôt que fréquemment.
La naturopathie considère l’individu dans sa globalité plutôt que dans son seul symptôme. On ne soigne pas de la même manière tous les rhumes, toutes les maladies.
On regarde le terrain de l’individu, sa corpulence, ses yeux(iridologie), son caractère… On utilise alors une ou plusieures solutions : l’homéopathie, les élixirs floraux, la phytothérapie, les oligo-éléments, pro-biotiques ou actibiotiques, huiles essentielles… etc
En naturopathie, la nutrition occupe la place la plus importante. Le premier soin que l’on peut faire, avant toute chose, c’est de bien se nourrir !

Que faire lors de maladie :
En cas de virus, il ne faut pas forcer l’enfant à manger. Une diète courte est souvent choisie par l’enfant pour lutter et libérer son système digestif. Priorité aux bouillons de légumes, légumes, et jus de légumes.

Attention aux produits laitiers (ils favorisent les sécrétions et les mucosités. Dans certaines pathologies (ORL par exemple) les supprimer pendant 3 ou 4 jours pour observer le résultat. Faire attention aussi dans les cas de maladies chroniques.

Il faut bien faire la différence entre allergies et intolérances. Le système immunitaire de l’enfant n’est totalement achevé que vers 6 ou 7 ans, donc on ne peut pas faire de réels tests avant.

Apparté sur le lait de vache :
De manière générale, on peut dire que le lait de vache est prévu… pour le veau ! Ses molécules sont difficilement assimilables par l’organisme humain, ce n’est donc pas le lait le plus adapté pour notre espèce. En cas d’impossibilité à allaiter, les laits de plus petits animaux, de chèvre et de brebis sont les plus assimilables car leurs molécules sont plus petites. On trouve aussi les hormones en plus faibles quantités. Pour ne pas trop s’étaler sur ce vaste sujet, elle propose de lire un livre qu’elle a écrit «Quels laits pour mon bébé ?» Ed. Le Souffle d’Or.
Il faut penser à regarder si la maladie chronique n’est pas une manifestation de l’organisme à l’intolérance au lait de vache(gastro, pbs ORL, nez qui coule…) car le lait de vache est pro-inflammatoire.
Que l’on choisisse d’exclure le lait d’animaux pour des raisons éthiques, ou écologiques, on peut le remplacer à partir de 6 mois par du lait végétal. Ou bien, tout du moins, alterner. Ne jamais utiliser les laits végétaux en brique, car ils contiennent beaucoup d’eau et de sucre et ne sont pas adaptés aux bébés / enfants. Il faut toujours le choisir en poudre et à réhydrater soi-même.
Le fait de donner du lait végétal à la maison, dans les cas où la crèche et la nounou refusent, minimise tout de même le fait d’être nourri seulement au lait de vache. Varier les apports, c’est déjà un plus !
Le lait de soja est à éviter avant 6 ou 7 ans à cause des affinités endocriniennes (présence de phyto-hormones) et, de plus, il ne facilite pas les pbs de ballonnement (eh
oui, c’est une fève !) Réduire la viande, les oeufs, et les légumineuses, pour préférer le riz, semoule de maïs (polenta), petit épeautre, soupes, bouillons, céréales sans gluten.

Pour rappel, l’OMS préconise allaitement maternel exclusif jusqu’à 6 mois, puis idéalement jusqu’aux deux ans de l’enfant... et après aussi bien sûr !

Les céréales sans gluten sont : Millet, maïs, fonio,
pef, riz, sarrasin, quinoa (qui est en fait une légumineuse), petit épeautre (au gluten non allergisant)… etc attention, l’épeautre (ou grand épeautre) contient du gluten !
Les céréales avec gluten sont : Seigle, avoine, blé, orge, kamut…

Etre vigilant sur les sucres raffinés.
Responsables de l’hyper activité et d’accoutumances, ils ne présentent pas d’intérêts nutritionnels puisqu’ils ont été « blanchis » et privés de leurs fibres naturelles. Les bonbons restent exceptionnels, et il faut éviter les yahourts-desserts sucrés de type « petit f*** », les préparations de petit déjeuner pour bébé type « Bledi***», qui rendent dépendants au produit... et donc à la marque. En plus d’être le premier accès à la dépendance, les sucres font baisser le système immunitaire.
Etre estampillé «bio» est certes un mieux, mais reste cependant contesté.

Matières grasses :
les matières grasses sont essentielles pour le dvp du cerveau. Il faut veiller aux carences en omega 3. On trouve des Omega 3 dans l’huile de colza, huile de cameline, huile de noix (àpd 12 mois), huile de petits poissons, et poissons des mers froides (saumon, flétan..). L’huile se conserve de préférence au frais, et à l’abri de la lumière(sinon elle devient rance) Pour se donner une idée, le lait maternel contient 40 à 50% d’acides gras saturés, puis baisse après 1 an.

Dans une purée de légumes on peut donc rajouter des huiles sans craindre l’obésité, elles ne sont pas « trop riches » comme on pourrait le croire.

La fièvre :
La fièvre est un ‘bon’ symptôme. C’est le principe d’élimination.
Les anticorps se manifestent. Plus l’enfant a de fièvre, plus sa force vitale est vue comme importante.
L’idée n’est donc pas de la stopper brutalement, mais de la faire baisser en n’enlevant pas à l’enfant sa capacité à se défendre seul. L’enfant doit transpirer pour « brûler » les microbes et activer les anticorps. S’il est trop mal, donner des moitié-dose de Dolip***, et accompagner avec de l’homéopathie.(Exemple : Belladonna 9ch ou Chamomilla 9ch), puis redonner si besoin.
En phase de frisson de la fièvre, bien le couvrir pour faire transpirer, puis quand la transpiration est là, le découvrir.
Il est à noter que certaines fièvres sont juste des symptômes
de poussées et croissance et disparaîtront comme elles sont venues. Elles mettent l’enfant à l’épreuve pour qu’il grandisse.

Cas de diarrhées : 
Ne pas arrêter l’allaitement en cas de diarhées. Le lait maternel est digeste, fait pour l’espèce humaine, et donc parfaitement assimilable. 


Comment fortifier le système immunitaire?
Question sur les vaccins :
Jusqu’à 6 ans, le système immunitaire est incomplet. Il ne reconnait pas les virus, et doit donc en rencontrer
beaucoup pour établir un lien et comment les combattre. Les maladies infantiles sont fréquentes et normales.
On peut en effet attendre que l’enfant ait 1 an,ou après. Les pédiatres homéopathes sont souvent peu enclins aux vaccins, ou les font de manière modérée.

Huiles essentielles :
Les huiles essentielles sont un peu trop fortes pour les enfants et ne sont pas préconisées dans cet atelier

Une bonne prévention contre les pbs infectieux consiste à apprendre le plus tôt possible à l’enfant à se moucher correctement.

Conclusion
Après deux heures et demies de discussion, l’atelier prend
fin.

Pour en savoir plus, et connâitre le reste des thèmes abordés ( acti biotiques, pro biotiques, oligo-élements, homéopathie etc), Candice anime des ateliers à Koko cabane dans le 11e arrondissement, ou à l’espace Natbé dans le 13e arrondissement, Paris. Voir son site : http://www.naturopediatrie.com/



mardi 14 octobre 2014

C'est la rentrée, c'est reparti !

Parce que nous croyons toujours qu'une crèche parentale supplémentaire serait la bienvenue dans cette ville, parce que nous pensons toujours qu'un mode de garde doit être pensé pour accueillir au mieux l'enfant,  que nous sommes toujours persuadés que les petits gestes écolos d'aujourd'hui sont importants pour demain, parce que certains attendent un  heureux événement (on ne dira pas qui !), parce que d'autres franchiraient bien le pas, parce que notre été a été riche de réflexions sur des dizaines de sujets que nous serions ravis de partager avec vous, nous organisons une réunion de re-départ
ce mercredi 15 octobre à 20h, à la Crèche Parentale les Microdoniens.

merci de nous indiquer votre présence : association.letipi@gmail.com

Sophie, Louise, Laurène and co.  

mercredi 28 mai 2014

Rencontre au Grand Parc ce samedi

Nous proposons une rencontre entre parents de l'association le TIPI et les parents interressés ce samedi 31 mai au Grand Parc de Saint-Ouen à 16H.

En espérant que le temps soit au beau fixe, nous vous attendons et avons hâte de connaître, enfin, qui se cache derrière chaque message de sympathie que nous avons reçu dans notre boîte mail.

L'occasion aussi d'aborder certains points afin que le projet continue d'exister, connaître les envies de chacun en terme d'implication pour une ouverture en 2015 (car oui, soyons pragmatiques, la plupart des enfants des initiateurs du TIPI ne seront plus en âge de fréquenter une crèche lors de son ouverture probable, mais ce n'est pas pour autant que les vôtres ne le seront pas !)

Gateaux, biscuits, boissons diverses, chacun apporte ce qui lui plaît. Et à samedi !



lundi 28 avril 2014

Crèches parentale vers un modèle éco-responsable

Cette vidéo date déjà d'il y a trois ans, et depuis de nombreuses crèches (parentales ou non) se sont penchées sur la question de l'écologie au sein du mode de garde. Nous pouvons dire qu'un engagement écologique peut déjà tenir en trois points : la réduction des déchets, notamment grâce à l'utilisation de couches lavables, une meilleure gestion du tri,  et une alimentation responsable et saine en consommant local, de saison, et si possible bio. 



Crèches parentale vers un modèle éco-responsable from web journalist on Vimeo.



A titre d'exemple, cette crèche parentale située à Paris nous inspire beaucoup. En modifiant quelques petites choses du quotidien, et en se penchant particulièrement sur l'utilisation des produits d'hygiène et les couches, ils ont réussi à installer une véritable éco-pratique.
Pour donner un exemple concret, tout en respectant les normes d'hygiène et de sécurité des établissements de la Petite Enfance, ils ont choisi de fabriquer eux-même leur liniment oléo-calcaire (produit nettoyant entre chaque change, composé de 50% d'eau de chaux, et 50% d'huile d'olive habituellement) : "ils sont naturels, sains, bon marché… car la plupart de fabrication maison! Ainsi, le liniment oléo-calcaire, produit  naturel dont l’usage se répand depuis le Sud dans beaucoup  de régions, est utilisé pour nettoyer et protéger les fesses des  bébés. Il est fabriqué en mixant de l’eau de chaux, vendue en pharmacie, et de l’huile d’olive. L’association a bénéficié de la formation AME «nettoyer sans polluer ». Savon noir, bicarbonate de soude, vinaigre d’alcool, huiles essentielles sont les produits phare de la crèche"

Facile et efficace !

On peut retrouver le projet expliqué ici (cliquer !) ou consulter directement leur site 







lundi 7 avril 2014

LE TIPI cherche un local



Les élections municipales sont passées et nous souhaitons présenter notre projet au nouveau Maire, William Delannoy, très bientôt.

Bien sûr, entre temps, vous n'êtes pas sans savoir que nous avons perdu le local dans lequel nous avions projetté tous nos espoirs, et que l'urgence est d'en retrouver un autre. De ça découle tout notre montage financier, le splans d'architecture, et donc toutes nos re-présentations aux différents soutiens (Caf, PMI, Mairie, association Ecolo-Crèche...)

Nous cherchons une surface de 100m² minimum, si possible avec une cour (même petite), au rez-de-chaussée, permettant des travaux d'aménagement, et un loyer raisonnable. Nous n'avons pas de préférence en terme de situation dans la ville. 

Merci de votre aide ! 




lundi 17 mars 2014

Le TIPI reçoit du soutien

Nous vous remercions pour tout le soutien que nous avons reçu ces derniers temps, que cela soit par mail, ou bien en relayant notre aventure sur les réseaux sociaux. Nous souhaitons néanmoins répondre aux diverses questions qui circulent et qui cherchent à savoir si nous souhaitons un candidat plutôt qu'un autre aux élections approchantes.

La réponse est simple : le TIPI est une association, composée de plusieurs parents, qui ont rencontré des problèmes de mode de garde, dont il sont tous plus au moins satisfaits, qui ont diverses convictions politiques, mais qui ne motivent, en aucun cas, nos démarches pour créer l'éco-crèche parentale. 

Notre ville manque de solutions de mode de garde, nous souhaitons agir à notre manière pour y apporter une solution, et nous n'avons reçu aucun soutien de la Mairie à l'heure actuelle. Et nous ne comprenons pas.

Nous travaillons depuis près de 9 mois à ce projet, en vue de pouvoir ouvrir à la rentrée 2014, et nous avons rencontré dès la rentrée 2013 les diverses personnalités de notre municipalité (voir les archives de ce blog). Si nous nous manifestons aujourd'hui en rapport avec ce refus, c'est simplement que la décision de la Mairie nous a été donnée en février dernier, et nous regrettons bien d'avoir à le faire alors même que les élections municipales approchent. Mais, dans ce cadre, peu importe quel bord politique gagne les élections car à la rentrée 2014, les mêmes soucis de mode de garde se représenteront, et c'est dès aujourd'hui que nous devons prévoir de faire garder nos petits en septembre.

Pour finir, nous remercions Karim Bouamrane, Une ambition Nouvelle pour Saint-Ouen, qui a diffusé un communiqué de presse le 12 mars 2014 concernant notre projet, (et pour rappel, Mamadou Keita avait été le premier à afficher son soutien dans la tribune libre du Journal de Saint-Ouen - voir post du 20 décembre 2013-) mais aussi William Delannoy qui a affiché son incompréhension sur sa page Facebook le 13 mars 2014. 







mercredi 15 janvier 2014

Le Tipi cherche des parents volontaires (et des places en crèche pour leurs bébés !)

Nous recherchons encore des parents qui souhaitent une place dans notre éco-crèche parentale et qui se sentent concernés pas les particularités qu'offrent ce mode de garde.

Au programme et avant de communiquer un jour l'intégralité du projet pédagogique que nous peaufinons  :
lieu écologique, utilisation de produits naturels, couches lavables, repas préparés sur place avec produits locaux et/ou bio, parents actifs et investis dans la garde de leur enfant (1 jour de permanence par mois et participation à la vie de l'association), lieu d'accueil d'ateliers autour de la parentalité, projet pédagogique résolument tourné vers le respect des rythmes de l'enfant, pratiques anti-sexistes, et éveil inspiré de la Pédagogie Montessori...

ça vous parle ? 

N'hésitez pas à nous contacter via le mail - association.letipi(at)gmail.com - ou en commentaire dans ce blog.

Vous trouverez chez certains commerçants qui nous soutiennent des affiches et des informations (Pharmacies, cabinets de sage-femme, médecins, Folies d'Encres , la cave Garibaldi, La Ruche qui dit Oui accueillie par Commune Image... )et une sympathique librairie tenue par une audonienne au métro Guy Moquet La Sardine à lire 

N'hésitez pas non plus à leur rendre visite !


Flyer verso




Le local qui abritera LE TIPI / EDIT : le local qui aurait pu accueillir le Tipi

Nous n'avons pas encore parlé du local qui est au cœur même de notre projet. Nous avons pourtant bien avancé, et nous avons même pu déjà voir les plans proposés par l'agence d'architecture. 


Voici donc ses premières esquisses de plans et quelques explications...

Le local dans lequel se trouvera la future crèche possède
une superficie de 300 m2 répartie sur 2 niveaux ainsi que 100 m2 environ de cour intérieure. Des premières esquisses de plans sont approuvées par la PMI du Conseil général de la Seine Saint Denis.
Rez de Chaussée, accueil des enfants et vue sur la cour extérieure

En lien avec notre projet pédagogique, ce plan permet une optimisation de la surface du rdc entièrement dédiée aux enfants et à leur accueil. On y distingue :
  • Un espace d’accueil quotidien, lieu d’échanges entre les professionnels, les enfants et leurs parents permettra l’habillement et le change ainsi que le rangement des poussettes, pour le confort de tous à l’entrée et à la sortie des enfants.
  • Un grand espace de jeu pour les moyens grands permettant de récupérer un maximum de lumière naturelle. Il sera également propice à des activités en petit groupes.
  • L’espace dortoir pour les grands et les moyens est bien séparé de l’espace jeu afin de respecter le rythme de sommeil des enfants. Dans le dortoir, d’autres espaces sont modulables et peuvent être utilisé en espace jeu sans gêner le sommeil des autres enfants.
  • La salle de propreté, centrale, pour une utilisation depuis l’espace jeu et depuis l’espace sommeil.
  • Un espace bébé dédié, permet de les maintenir plus au calme du reste de la crèche ; cet espace est de façon volontaire placé près de la principale source de lumière naturelle.
  •  Un espace repas, face à la cuisine.
  • Une cuisine semi professionnelle pour une préparation des repas sur place avec des produits locaux. En sous sol, la création d’un puits de lumière à l’entrée du local, permet l’aménagement d’un espace de repos pour les professionnels, calme et lumineux, ainsi que le bureau de l’association et de la responsable technique.
  • L’escalier y menant directement, permet des allers et venues au sous sol sans passer par l’espace enfants : embauche et débauche du personnel, livraisons … On trouve également en sous sol, un espace réserve et une buanderie reliés à la cuisine et à la salle de change par un autre escalier permettant une gestion optimum des flux.



Bureau de la direction et salle du personnel au sous-sol


Quelques exemples concrets d’aménagement prévus :

- Une toiture végétalisée permet une haute performance d’étanchéité et d’isolation. En outre, son impact sur la qualité de l’air et donc sur la santé est indéniable : la végétation supplémentaire apportée par les toits végétaux crée un apport d’oxygène dans les villes tout en filtrant bon nombre de polluants atmosphériques tels le dioxyde de soufre ou l’oxyde d’azote. Les végétaux retiendront également la poussière et réduiront la quantité de particules en suspension dans l’air. De plus, la toiture végétalisée est un bon isolant acoustique car elle absorbe les ondes sonores et permet notamment de diminuer les bruits de l’environnement urbain.

- Un système de récupération des eaux de pluie, avec une cuve d’environ 5000 l va permettre de faire fonctionner la buanderie et le local ménage en autonomie. Le lavage des couches lavables sera donc sans conséquence la consommation d’eau et son budget.

- Une chaudière gaz à condensation, est plus performante, plus économique et moins polluante. Elle permet en effet des rendements de plus de 100% et réduit donc considérablement la consommation énergétique ainsi que les émissions de CO2. Elle sera associée à un plancher chauffant dit basse température BCRBT qui assurera un confort optimum aux enfants ainsi qu’au personnel par l’homogénéité de la température. L’ensemble permet 20% d’économie par rapport à un système classique.

-Un chauffe eau solaire, mettra à disposition 240 L d’eau chaude par jour, pour une consommation énergétique quasi nulle.

- Des panneaux d’isolation acoustique bois.

Plans en cours 

EDIT du 10 mars 2014 : Suite au refus de soutien de la Mairie, le propriétaire de ce local s'est retracté et la crèche ne prendra pas forme ni à cette adresse, ni dans ce local. 

mardi 14 janvier 2014

Rencontre avec William Delannoy, à son local de permanence

 
Mardi 14 janvier 2014, Bruno et Marion ont rencontré William Delannoy et quelques uns des membres de son association, à son local de campagne, avenue Gabriel Péri, pour discuter longuement de notre projet.

William Delannoy est particulièrement sensible à la problématique de la petite enfance, au manque cruel de places en crèche sur Saint-Ouen, qui nuit à la qualité de vie et entraine le départ de la ville de nombreuses familles.

Il soutient donc, logiquement, notre projet, et nous souhaite de passer en Conseil Municipal le 3 février 2014 pour enfin pouvoir nous projeter sérieusement, en vue d'une ouverture en septembre 2014.

Nous le remercions de son écoute attentive et de son soutien. 

samedi 11 janvier 2014

Rendez-vous en Mairie

RDV en Mairie avec Mesdames Marie Hèlène Corbani, Directrice générale adjointe,Éducation, Enfance, Jeunesse et Sport et Maylis Testud, Directrice du Service Petite Enfance

Suite à notre brève rencontre avec la Maire, Jacqueline Rouillon à l’inauguration du grand Parc le 7 décembre, nous avons été orientés auprès de Madame Corbani pour présenter notre projet, et officialiser ainsi notre demande de subvention auprès de la Mairie. Bruno, Audrey et Marion, de l’association, onti été reçus pour une réunion auprès de Mesdames Corbani et Testud le 8 janvier. 
L’occasion nous a ainsi été donnée de présenter notre association, ainsi que le projet social et pédagogique développé pour le Tipi. Nous avons donc insisté sur l’atout que représente le local, qui est doté d’une grande superficie et dispose d’une cour extérieure pour les enfants. L’apport de 25 berceaux supplémentaires dans la ville de Saint-Ouen est également un atout important, dans un contexte très tendu sur les modes de garde, qu’ils soient individuels ou collectifs.
Mesdames Corbani et Testud nous ont rappelé le contexte budgétaire de la ville et ont évoqué en détail le calendrier du premier semestre 2014 du point de vue municipal. Elles ont acté le coût raisonnable de notre crèche, compte tenu du nombre de places proposées, ainsi que le sérieux de notre projet, que ce soit d’un point de vue pédagogique ou financier.

Notre demande de subvention sera ainsi instruite par les services municipaux et en particulier par le service de la petite enfance.